Bien loin de la Magie…

Si j’avais une baguette Magique…triste commentaire que j’entends deux fois aujourd’hui…La suite sera encore plus longue et plus difficile me promet t’on…
Voilà aujourd’hui maman est hospitalisée, pour une fois pas dans l’urgence, pas parce qu’elle est restée des heures sur le sol de sa maison , mais parce qu’un médecin veut tout de même faire le point, savoir d’où vient sa faiblesse, que se passe t’il….
Elle a passé une très mauvaise nuit, a fait sur elle car ses jambes (et sa tête) n’ont pas pu la porter jusqu’aux toilettes.
Heureusement une aide à domicile (libérale) donc non agrée par le Conseil Général , a entendu mon desespoir et ma souffrance et veut bien se déplacer, 7h45 elles sont à la porte et m’aident à sortir maman de son lit et à la porter jusqu’à la salle de bains.
Toilette faite elle peut enfin déjeuner et prendre ses médicaments, quand arrive l’ambulance, et nous partons pour l’hopital.
Je ne laisserai pas l’anonymat car il faut que chacun sache… Nous arrivons à ALPHA- santé Algrange.
On dépose maman dans un fauteuil près du lit, je fais ce que j’ai à faire (il est 10 h du matin), doucement je sens la fatigue et la lassitude m’envahir.
Je reviendrai dans l’après midi rencontrer le médecin et la voir.
16 h , j’ai (du mieux que je peux) fait mon travail, traité quelques commandes, et rempli mes obligations familiales et professionnelles.
J’arrive donc à nouveau à l’hopital et demande à rencontrer le (la en l’occurence) médecin, qui n’est pas dispo mais çà viendra.
Je vais donc voir ma maman et je la retrouve assise , dans le même fauteuil et endormie…Elle dort énormément (comme si elle voulait ne plus penser) ou comme si elle se reposait de longues années de veille et de responsabilités.
Je demande à l’aide soignante de l’aide pour la coucher (ce qui se fait) et nous ressentons (comme dira le médecin un peu plus tard) une odeur de diarhée, il est 16h20-25…
Le médecin arrive, veut me voir et en relisant le dossier me demande ce que ma mère fait ici et pourquoi donc le médecin l’a envoyée…Comme si c’était pour notre plaisir personnel, comme si en tenant à peine debout, en se faisant dessus elle ne nécessitait pas une observation en milieu hospitalier…Comme dit, l’aide soignante arrive en signalant (chez ma maman ) une chute de tension à 6…Nous allons rapidement, je reste derrière la porte, et quelques minutes plus tard tout va mieux et ma mère n’est toujours pas « changée » ni « nettoyée »… (Place à l’urgence…)
Enfin,un peu avant 18 h on la change, la nettoie et comme elle dort de nouveau je la laisse se reposer,et de guerre lasse je quitte l’hôpital sans même avoir la force de faire un scandale…
J’ai eu trop peur, je rentre et me traine , jusqu’à dormir une heure avant de l’appeler…
J’ai reçu quelques coups de fils de proches ou de connaissances pour me remonter le moral , mais je vois bien que tout doucement ma maman s’apprête à se reposer de sa longue et douloureuse tâche…celle de rester le plus longtemps possible pour ne pas abandonner sa petite Marylène…37 ans qu’elle la porte à bout de bras , 37 ans qu’elle fait tout ce qu’elle peut pour la garder près d’elle…
Demain des nouvelles…
Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s