Bientôt 1 an

Mon commentaire sur : ce site
C’est en cherchant le livre de Monsieur Escribano que j’arrive sur cette page et en lisant tous tous ces commentaires , je me rends compte à quel point je ne suis pas seule dans ce drame de la maltraitance. En Novembre cela fera 1 an que maman nous a quittés. Elle souffrait de multiples pathologies dont la maladie d’Alzheimer qui avait été diagnostiquée quelques années auparavant par des médecins. En Mai 2007, maman a été retrouvée au pied de son lit un matin par l’auxiliaire de vie qui venait chaque jour . Elle a du être hospitalisée, et à sa sortie nous l’avons prise à la maison, avec ma sœur trisomique. Les détails de ces pénibles moment sont notés sur mon blog, seul moyen que j’ai trouvé pour avoir un jour la force de témoigner.
Au sujet de la maltraitance , j’irais encore plus loin…. Maman est morte de l’ignorance et du « nombrilisme » du médecin responsable de l’établissement ou elle a du être placée en urgence.
Il y a un an pratiquement jour pour jour, le jour de l’anniversaire de ma petite sœur trisomique , maman qui ne se rendait plus compte de la situation avait tellement « harcelé » ma sœur, lui disant qu’elles devaient se sauver, qu’elles étaient « prises en otage » chez nous, que Marylène a hurlé (à l’époque elle ne pouvait s’exprimer que comme çà) toute la journée. Toute ma famille était au bord de la dépression, tant la situation était devenue tendue.
Le lendemain, par je ne sais quel miracle , j’ai réussi à avoir au bout du fil un médecin du conseil général qui (dans les deux jours) m’a trouvé pour maman une place  » temporaire » dans une maison de retraite médicalisée pour deux mois.
Maman était sous oxygénothérapie depuis de longues années et la seule chose que le médecin de l’établissement ait trouvé à faire est de la « sevrer » de son oxygène… pour qu’elle puisse repartir chez elle… J’ai vu ce médecin 3 fois, je ne pouvais pas compte tenu de l’éloignement, sa seule préoccupation et son seul discours a été : Vous comprenez , il faut que votre maman retourne chez elle , que vais-je faire d’elle après ces deux mois…. Mon assistante sociale n’a pas le temps de lui chercher un établissement… Il a même été jusqu’à contacter les services sociaux du département d’où elle venait , pour mettre en place une surveillance à son retour, malgré mon opposition… Elle aura survécu 3 semaines dans cet établissement, le 30 Octobre un appel du secrétariat nous prévenait que maman avait fait un infarctus ( Quels sont les conséquences d’un sevrage d’oxygène sur une personne qui souffre d’insuffisance respiratoire ??? ) Elle nous quittait après un second infarctus le 7 Novembre. Elle me manque énormément et à ma petite sœur qui ne comprend pas pourquoi sa maman n’est plus là, qui tout les jours regarde vers le ciel et lui demande de venir…
En France changer de département correspond à un départ pour Mars… Depuis 18 mois que ma sœur est chez nous , après des centaines d’appels, nous en sommes à attendre une décision ( le conseil devait se réunir le 15 septembre) de la MDPH pour que Marylène puisse bénéficier d’une prise en charge quelques jours pas semaine dans un établissement ou qu’une auxiliaire de vie vienne à domicile pour une promenade ou des activités ludiques…
La France , nos « vieux »,  nos « handicapés » et les familles qui coûte que coûte ont le courage , mais peut on appeler cela du courage, de vouloir garder leur ainés se meurt d’une administration devenue complétement autiste.
Moi je dis , Mesdames les assistantes sociales, Mesdames et messieurs les personnels soignants, médecins , réagissez !!! Rappelez vous que vous avez affaire à des êtres humains, pensez à ces personnes, qui somme toute, vous permettent de ne pas aller pointer au chômage, et préoccupez vous surtout de faire votre travail en votre âme et conscience.
Oubliez les « objectifs », la rentabilité, vos conditions de travail, elles ne sont pas pires que celles des personnes dont vous vous occupez.
Mon témoignage est sur mon blog, et je vous invite à y laisser vos commentaires. Je vais aller de ce pas, acheter le livre de Monsieur Escribano. Courage à toutes les familles qui sont dans cette situation.
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s