Une de plus !!!

Encore une !!! Un témoignage de plus sur la prise en charge et la maltraitance engendrée par le défaut de prise en charge et l’indifférence des services publics en France, pays des droits de l’homme…

 

Mise à jour de la pétition de Madame Yvette Malric ici

Copie de la pétition:

Moi, Yvette Malric, je dénonce cet assassinat.

Yvette MALRIC

France

30 déc. 2016 — (Ci-contre, la concession où repose Raphaël…)

Je tiens à exprimer toute ma honte, tout mon dégoût, que j’ai envers la France, envers notre classe politique, envers ceux qui nous gouvernent. Madame Jacqueline Sauvage vient d’être graciée par Monsieur François Hollande, le Président de la République, après qu’elle ait tué son mari d’une balle dans le dos.

Raphaël Djeghader, enfant lourdement handicapé, et sans défense face à ses bourreaux. Il était pupille de l’Etat. Abandonné par sa mère, placé à l’Aide Sociale à l’Enfance (Conseil Général de l’Aveyron). Raphaël m’a été confié à l’âge de 20 jours. Il n’avait aucun suivi médical. L’ Aide Sociale à l’Enfance de l’Aveyron a toujours cherché à faire profit de l’argent sur tous ses enfants placés, qu’ils soient handicapés ou non. L’ASE les gardait jusqu’à leurs majorités et ensuite, les jetait à la rue.
Raphaël a même eu une hanche de cassée, il n’a même pas été soigné, ni opéré. Il est resté donc dans la douleur, dans la souffrance, dans l’attente que cela se résoudre tout seul.
A sa majorité, l’Aide Sociale à l’Enfance de l’Aveyron s’en est débarrassé, il a eu un contrat de jeune majeur. L’UDAF, Juge des Tutelles, l’ADAPEI, l’ont pris en charge. Raphaël a été placé dans une MAS, où il a subi beaucoup de violence et de maltraitance, soumis à une camisole neuroleptique. Suite à une visite, le 20 août 2013, à la MAS de St Côme d’Olt dans l’Aveyron où j’étais autorisé à le voir : j’ai découvert, Raphaël enfermé dans le noir, attaché dans son lit. Il baignait dans son urine, il était couvert d’eczéma. Horrifiée, de voir ce que Raphael subissait, qu’il était torturé, je l’ai sur le champ dénoncé au Préfet, à l’ARS, ainsi qu’au Président de la République Monsieur François Hollande, ainsi qu’à la gendarmerie, ainsi qu’à de nombreuses personnalités politiques.

Personne n’a réagit, personne n’a voulu venir en aide à un jeune handicapé, sans importance. Un jeune handicapé, placé à l’ASE qui n’intéressait personne et peut-être qu’intervenir faisait désordre.
Le 19 août 2016, Raphaël est mort sans déranger, sans faire de bruit.
Moi, Yvette Malric, je dénonce cet assassinat. Raphaël a été mis en terre comme un chien.
Il a un compte bancaire crédité de 5221,98€. Cet argent, doit être investi afin, qu’il est une sépulture digne de ce nom.

Pour le respect de Raphaël, ainsi que tous ces enfants maltraités en France.

 

Publicités

Pétition sur « Pour la creation d’un comité de défense des droits des usagers des MDPH » : Site de pétitions en ligne

Pétition sur « Pour la creation d’un comité de défense des droits des usagers des MDPH » : Site de pétitions en ligne.

Auxiliaire de vie en charge d’une adulte trisomique, je suis par ailleurs chef d’entreprise et mon combat actuel est de faire reconnaitre les droits des personnes porteuses de handicap, notamment les laissés pour compte de notre société, ceux a qui on ne permet même pas d’être citoyen, les personnes handicapées mentales

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

Une personne Handicapée mentale bénéficiaire de la PCH est employeur, elle doit appliquer le principe de cette convention: CCN-Salaries-du-Particulier-Employeur

La personne est connue à l’URSSAF comme employeur et porte seule la responsabilité du paiement des cotisations, même si c’est la MDPH qui décide des heures attribuées…

Rochonvillers | Au cinquième jour… la détermination – Le Républicain Lorrain

Je dirais plutôt la détermination…

Rochonvillers | Au cinquième jour… le désespoir – Le Républicain Lorrain.

L’article en PDF pour les non abonnés Rochonvillers _ Au cinquième jour… le désespoir – Le Républicain Lorrain

Sitting de protestation pour défendre les droits de Marylène

Lasse de faire des démarches, j’expose mes revendications, une solution digne pour ma soeur trisomique !!!

Sitting de protestation.